La carte de visite ? Toute une affaire!

A l’heure du tout numérique, la carte de d’affaires tient toujours sa place et son utilité est loin d’être remise en cause. Utilisée dans la plupart des entreprises, cette carte d’identité, vecteur du champ marketing, reste, quel que soit son aspect, un excellent outil publicitaire.

Du logo à la couleur, en passant par les motifs, les polices et les dimensions, tout doit être conçu pour que l’information reste utile et lisible.

Ce support doit répondre à 3 questions, à savoir :

  • qui ?,
  • quoi ?,
  • comment ?

Ces interrogations permettront de préciser l’identité du porteur de la carte, la nature de son activité et le moyen de le contacter.

La simplicité est de rigueur et doit dicter une disposition élégante des éléments à mentionner sur la carte. La composition graphique d’une carte de d’affaires peut revêtir le logo de l’entreprise éventuellement en relief et présenter jusqu’à 2 types de police. L’impression unique sur le recto laisse la possibilité de prendre des notes sur la partie restant libre.

La couleur, qui joue un rôle déterminant en attirant le regard et en s’immisçant dans la mémoire, aura toute son importance.

D’une manière générale, le rouge symbolise l’énergie, le vert symbole de sérénité est plus traditionnellement réservé aux activités de nature et le bleu inspire confiance et sécurité. Le choix du papier, brillant, mat, épais… reflète également l’image de l’entreprise tout comme les finitions qui font la différence avec la concurrence.

Une certaine rigidité, le choix d’une police en relief, un design soigné, relient par association d’idées son image intrinsèque à celle de la société.

Que doit-elle contenir pour se démarquer de la concurrence ?

carte -ciblée

carte originale qui colle à la profession

Se démarquer est une stratégie incontournable dans un monde où la concurrence est rude.

La carte de d’affaires apparaît alors comme un support visuel réunissant divers paramètres permettant à l’entreprise de se singulariser.

Une bonne carte de d’affaires doit rester sobre, il ne s’agit pas d’un support publicitaire.
Trop d’informations tuent l’information, seules les données essentielles devront être indiquées, l’objectif étant de mettre le client en confiance tout en offrant une image cohérente de l’entreprise et de ses collaborateurs, qu’ils soient dirigeants ou commerciaux.

Cependant, tout en restant sobre, elle doit mentionner des informations concernant le titulaire, énoncées en nombre décroissant en fonction de l’importance du poste occupé.

  • Les données de bases restent
  • le nom, le prénom,
  • le nom de l’entreprise avec le logotype,
  • la fonction exercée et
  • les coordonnées

qui permettront de maintenir le contact (adresse postale, électronique, n° de téléphone, de télécopie, email…)

En fonction de l’activité et la clientèle visée, elle peut aussi jouer sur la fantaisie et rappeler par ses couleurs ou une note humoristique, l’esprit de l’entreprise.

Quel est le rôle d’une carte de d’affaires en termes de business?

Un outil d’identification

A l’heure du tout numérique la carte de d’affaires présente-t-elle toujours un intérêt ?

Si elle est bien réussie, la réponse est évidemment oui. Elle devient dès lors une forme de représentation directe de l’entreprise, un support symbolique qui permettra un échange concret avec le prospect, le client ou un interlocuteur. En permet d’identifier rapidement le propriétaire de la carte, de déterminer son activité, le rôle qu’il tient dans l’entreprise.

L’image de marque de l’entreprise

Une carte de d’affaires personnalisée dans l’esprit de l’entreprise marquera les esprits. Un logo attrayant, bien pensé, doit facilement représenter ce que l’entreprise propose. Avec la personnalisation de la carte, compte aussi le choix du support allant du papier glacé au papier carton écologique en passant par le papier superposé ou même le bois. Miser sur l’originalité reste un moyen d’éviter que la carte ne termine anonyme dans une pile quand ce n’est pas dans la corbeille à papier.

La carte de d’affaires reste le meilleur porte-parole qui soit et un outil commercial indispensable

Un support de communication

La carte de visite constitue un outil de communication incontournable en affaires, notamment pour transmettre un message bref si la situation ne nécessite pas de contact direct ou pour accompagner un envoi de documents.

Un lien humain

L’échange de cartes lors de réseautage par exemple permet de maintenir les contacts entre les personnes dans diverses occasions et manifestations (foires, salons, réceptions, conférences, séminaires…)

Comment s’en servir ?

Si traditionnellement dans les relations amicales l’échange des cartes a lieu à la fin d’une rencontre, dans le milieu des affaires, il est couramment d’usage au début. Cette pratique permet ainsi à l’interlocuteur d’identifier rapidement la personne qui se présente à lui. Connaître son identité et surtout son titre améliorera la qualité de la conversation et de la relation.

Remettre sa carte de d’affaires à un client en particulier est un acte individuel, voulu, et reste une façon d’honorer la personne qui doit se sentir distinguée par ce geste. Le seul fait de tendre une carte revêt toute une symbolique qui diffère du geste qui consiste à déposer la carte de manière impersonnelle sur une table vide avant l’arrivée de l’interlocuteur. A noter que les cultures différentes apportent des symboliques particulières à la remise d’une carte de d’affaires. C’est le cas notamment des japonais qui la remettent en la tenant précieusement entre leurs mains tout en s’inclinant avec respect.

Cependant, elle peut aussi servir à trouver de nouveaux prospects. La carte de d’affaires nominative ou générique s’avère alors un outil précieux pour laisser les coordonnées d’une entreprise. Lors d’une réception, d’un cocktail, le traiteur aura ainsi tout intérêt à laisser des cartes à disposition des invités tout comme les exposants présents sur les foires.

La carte de d’affaires, loin d’être dépassée, a encore de beaux jours devant elle. Marque de confiance, de distinction, ce petit billet cartonné revêt toute une symbolique et des usages que l’avènement du numérique ne semble pas prêt de faire disparaître.

Sortir de l’ordinaire, prendre des risques, détourner son rôle

carte-enveloppe-originaleTravailleur indépendant, je dois l’existence et la pérennité de mon entreprise à sa visibilité sur le web. Travaillant seul, chez moi, la possession d’une carte d’affaires, dans ma démarche marketing ne m’est jamais apparue essentielle. Membre de Resosynergie depuis un an, j’ai surpris nombre d’interlocuteurs/trices dans les évènements de réseautage en révélant, parfois provocateur, parfois penaud ne pas détenir le carton magique.

Entre surprise et amusement, le groupe a su mettre la pression et a eu raison de cet état de fait : je m’en suis pensé une.

Inspiré par la carte de Sadia

J’ai finalement apprivoisé le concept, l’ai adapté à la vision décalée de la vie et du business qui me caractérise. Je l’ai surtout adaptée à mon métier et c’est dans ma démarche  le plus important… me suis fait plaisir.

  • Sortir du lot en tentant de surprendre,
  • Faire le lien entre la carte et le référencement web.
  • Marquer l’interlocuteur pour qu’il se souvienne de moi,

 

Sortir du lot en tentant de surprendre,

L’effet de surprise tient dans l’absence totale des informations habituellement contenues dans la  carte

Par choix, ma carte d’affaire

  • ne donne ni mon nom, ni celui de mon entreprise
  • ne mentionne pas mon adresse
  • ne révèle pas mon téléphone
  • n’indique pas non plus mon site web

Faire le lien entre la carte et le référencement web

Elle est très cohérente avec mon métier

Être ou ne pas être…vu sur le web

La signature courte, évocatrice de mon activité et  facile à retenir.

Parodique, elle prête à sourire en rendant hommage à une référence littéraire universelle. Jamais mauvais de faire sourire…

Enfin mon « identité révélée » est associée à mon métier.  Kristof SEO

carte affaireJe prends le parti qu’on va se souvenir de mon prénom parce qu’il ne s’orthographie pas de façon conventionnelle, quant à SEO c’est le meilleur terme pour définir mon métier.

C’est bien conscient que SEO puisse ne rien évoquer à une grande fange de la population que je joue le « mystère ». Je pense, en effet que toutes personnes ayant un problème de visibilité sur le web a lu ou entendu les mots « référencement » ou Search Engine Optimisation.

Et si ce n’est pas le cas, c’est qu’il n’est pas encore affecté par son déficit de visibilité pour avoir besoin de moi.

Marquer l’interlocuteur pour qu’il se souvienne de moi,

J’ai déjà évoqué le rôle du port du panama dans ma visibilité en réseautage, ce choix participe autant à mon confort qu’à ma marque de commerce. Ce repère, lui aussi lié  à ma pratique professionnelle

Et une requête qui me garantie une visibilité sur  les 10 premières places sur une recherche web dans Google

 

About kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l’internet sur son site http://referencement-pme.ca/. Voici son profil Google
Il monte aussi des sites sous WordPress. 438 875 0503. Sa page google + est là
« L’écriture a ceci de mystérieux qu’elle parle »… Paul Claudel