Evolution des lois sur le coupe des queues et oreilles de cane corso

Le 1er Novembre 2011 est officiellement entré en vigueur en Italie l’article 10 de la Convention Européenne pour la protection des animaux de compagnie (ratifié par la loi 201/2010) interdisant la coupe des oreilles et des queues des chiens, donc des Cane Corso.

L’application de cette loi intervient après un long et tortueux débat législatif qui divisa la communauté des éleveur et  amoureux des canins (d’un côté le ministre de la santé Ferruccio Fazio soutenu par les chasseurs, les exposants et les éleveurs qui prônent le maintien de la coupe des queues et des oreilles des chiens, de l’autre la secrétaire au ministre de la santé Francesca Martini soutenue par les ligues protectrices des animaux qui voient cet acte comme de la pure barbarie) et transforma l’histoire en pugilat de hockey…

 

cane corso oreilles longues

cane corso oreille et queue

Chronologie des faits :

Le 12 Décembre 2006 l’Italie signe le décret qui interdit la coupe des queues et des oreilles (article 1 alinéa e et article 2 : sont interdites les interventions chirurgicales ayant pour but de modifier l’aspect d’un chien ou les interventions effectuées à des fins non curatives comme la coupe de la queue, la coupe des oreilles ou l’ablation des cordes vocales. Cette interdiction ne s’applique pas aux interventions jugées nécessaires pour raison médicale.)

Le 07 Mai 2007 modification du décret du 16 Décembre 2006 sur la coupe des queues qui reste autorisée pour les chiens appartenant à une race reconnue parla FCIdont la caudectomie est prévue par le standard (la coupe des queues devant être effectuée et certifiée par un vétérinaire durant la première semaine de vie de l’animal).

Le 04 Novembre 2010 l’Italie ratifiela ConventionEuropéenne (signée à Strasbourg le 13 Novembre 1987) pour la protection des animaux de compagnie sur l’interdiction de la coupe de la queue et des oreilles sans demander de dérogation à l’interdiction de la caudectomie (comme a pu le fairela France).  La coupe des queues par l’éleveur de Cane Corso est donc abrogée.

La bagarre italienne s’étend à l’Europe des canins

Fazio 1 : le 16 Mars 2011 le ministre de la santé Fazio lance le débat avec une circulaire stipulant qu’il est désormais possible d’effectuer, de façon exceptionnelle, des interventions chirurgicales non curatives mais retenues nécessaires pour raison médicale dans l’intérêt propre de l’animal, à condition que ces raisons soient établies par le vétérinaire qui de ce fait en assume la pleine responsabilité.

Martini 1 : le 22 Mars 2011 la secrétaire au ministre de la santé Francesca Martini relance le débat par une circulaire en interdisant la vente ou la participation à des expositions aux chiens ayant subi une intervention chirurgicale non curative.

Fazio 2 : le 19 Mai 2011 le ministre répond en faisant préciser par la direction générale du ministère que « peuvent librement participer à des expositions canines les chiens ayant subi une caudectomie ».

Martini 2 : le 04 Août 2011 la secrétaire confirme sa circulaire du 22 Mars 2011 qui interdisait la participation à des expositions aux chiens ayant subi une intervention chirurgicale non curative mais seulement à des fins non commerciales.

 le débat pour le cane corso n’est pas clos

Ta-ta-TAR : En Octobre 2011 le tribunal administratif de la région Lazio (TAR) clos le débat suite au recours présenté par l’ENCI (Ente Nazionale Cinofilia Italiana), ne retenant valable que la circulaire du 16 Mars 2011 qui laisse donc la décision absolue au vétérinaire de pratiquer ou pas ces interventions chirurgicales et qui de ce fait en assume la pleine responsabilité.

cane corso à vendre

About kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l'internet sur son site http://referencement-pme.ca/. Voici son profil Google
Il monte aussi des sites sous WordPress. 438 875 0503. Sa page google + est là
"L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle"... Paul Claudel