Augmentation des insectes nuisibles

Plusieurs facteurs contribuent à la prolifération des insectes et animaux nuisibles. Malgré nous, certaines de nos habitudes de vie en font partie. Selon votre exterminateur, la lutte contre les parasites a augmenté de 37% au cours de la dernière année.

Comment peut-on modifier notre routine afin de diminuer cette recrudescence?

rat

Quels sont ces nuisibles?

Par nuisibles, nous entendons ici :

Ces bestioles sont considérées ravageuses puisqu’elles endommagent nos propriétés, nos pelouses, nos jardins et nos biens. Elles sont sales et leur présence est dérangeante, soit parce qu’elles nous piquent ou nous mordent. Elles sont également porteuses de maladies et de virus dangereux pour les humains et leurs animaux de compagnie.

Ce ne sont évidemment pas les seuls insectes nuisibles. On pense notamment aux fourmis et aux cafards.

L’augmentation des espaces verts

Évidemment, personne ne pourrait se plaindre de l’augmentation de parcs et des espaces verts en milieu urbain. Les ruelles vertes ajoutent un charme aux arrondissements et améliorent la qualité de vie des résidents et de leur famille.

Ces espaces offrent aussi d’excellents milieux de vie pour les rats et les autres rongeurs. Ils s’y cachent facilement, tout en restant près de nos demeures pour avoir accès rapidement à de la nourriture, dans nos poubelles par exemple.

Soyez vigilent! Sachez que ces animaux sont sociaux et vivent en colonie. Si vous en voyez un, parions qu’il n’est pas seul.

Bien que certaines chaînes de magasins et quincailleries proposent des produits pour éloigner ces animaux, mieux vaut téléphoner un exterminateur, expert en la matière. N’oubliez pas qu’il s’agit avant tout d’un animal sauvage et qu’il est porteur de maladies.

Les voyages, les ventes de garage et les cafés cozzy

La tendance est à l’authenticité. On aime séjourner localement en voyage, via couchsurfing et airbnb, dénicher une antiquité unique dans un vide-grenier et savourer notre boisson préférée, bien installé parmi les nombreux coussins du décor chaleureux au café du coin.Punaise de lit et ses oeufs

Ces habitudes favorisent l’augmentation et le partage non-volontaire des puces et des punaises de lit.
Plutôt que de cesser vos activités, quelques petits gestes simples peuvent vous éviter bien des soucis :

  • Au café et restaurants, privilégiez les chaises plutôt que les banquettes et fauteuils aux coussins confortables.
  • Inspectez soigneusement les objets usagés que vous ramenez à la maison.

En voyage :

  • Laissez vos effets dans votre valise et, de préférence, dans un sac de plastique.
  • Vérifiez la tête de lit : vous y retrouveriez quelques traces évidentes s’il y avait infestation de ces nuisibles.

Au retour du voyage :

  • Lavez vos vêtements à l’eau chaude. Faites les sécher à température élevée.
  • Nettoyez votre valise avant de la ranger dans votre placard.

Vous trouvez plusieurs traitements contre les punaises. Soyez prudents, car ces produits sont toxiques et peuvent nuire à votre santé, celle de votre famille ou de vos animaux. Lisez attentivement les instructions ou mandatez un professionnel.

Les changements climatiques

Le réchauffement de la planète est un sujet chaud de l’actualité.

maringouinAu Québec, l’hiver et le printemps sont particulièrement chargés en précipitations. Ce contexte est idéal pour la prolifération des moustiques et des mouches, qui dépendent des étangs d’eau.
Si vous avez remarqué une augmentation de ces insectes cet été, attendez-vous à ce qu’ils soient encore plus nombreux l’été suivant.
Pour diminuer les inconforts causés par ces insectes, plusieurs répulsifs et insecticides sont disponibles sur le marché.
Durant vos activités de plein air, portez des vêtements pâles et couvrez-vous la peau. Vous éviterez ainsi leurs piqûres et leurs morsures.

Un phénomène unique

Si les médias rapportent surtout les impacts alarmants des changements climatiques, nous assistons toutefois à un phénomène intéressant, dans la région de Montréal. Avez-vous remarqué les nombreux papillons, ressemblant aux monarques?

Il s’agit des belles dames. Elles sont presque identiques aux monarques, à l’exception d’être plus petites et d’avoir un vol plus nerveux.

Les conditions météorologiques du printemps leur ont permis de migrer au nord, au-delà de la Baie d’Hudson et de se reproduire abondamment. À l’arrivée de l’automne, elles retournent vers le sud des États-Unis et du Mexique.
Elles volent habituellement à plus d’une centaine de mètres du sol. Considérant les vents actuels, ces insectes volants se déplacent plus près de nous, nous permettant de les admirer.

Heureusement, il n’y a pas que les insectes nuisibles qui augmentent en nombre! Pour ces derniers, contactez votre exterminateur pour déterminer de la meilleure stratégie et éliminer ou éloigner ces visiteurs.

About kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l’internet sur son site http://referencement-pme.ca/. Voici son profil Google
Il monte aussi des sites sous WordPress. 438 875 0503. Sa page google + est là
« L’écriture a ceci de mystérieux qu’elle parle »… Paul Claudel