A-t-on un meilleur accent anglais quand on a bu ?

Les langues étrangères deviennent tout de suite plus fluides avec quelques cocktails et quelques pintes de bière! Nous l’avons tous constaté un jour ou l’autre en épatant la galerie avec un accent anglais et une aisance linguistique qu’on ne se connaissait pas.
Cependant, la réalité est plutôt comique et certains devraient se filmer avant d’affirmer qu’ils parlent mieux anglais quand ils ont bu !

L’alcool, un puissant désinhibiteur

alcool-anglaisVous avez l’impression de mieux parler anglais après quelques verres d’alcool?
Vous avez raison!

L’alcool désinhibe et facilite les comportements et la relation à autrui. Pour les personnes timides ou peu à l’aise quand il faut parler en société, boire de l’alcool est un moyen de se dépasser tout est affaire de contrôle.
En revanche l’alcool enlève une part de votre capacité de réflexion et assombri e jugement

Conclusion:

Si vous êtes capable de parler anglais en état d’ivresse, c’est que vous seriez bien meilleur encore en étant sobre. Dans ce cas, des petites séances de coaching ou une formation en anglais sont bien plus utiles pour affirmer son anglais, pour avoir la « english touch » dans les « happy hours ».

On devient bilingue grâce à l’alcool?

Vous pensez qu’on comprend votre bavardage en anglais? C’est peut-être parce qu’en face les interlocuteurs sont dans le même état que vous (c’est-à-dire beurrrés!).

C’est plutôt le langage fin de soirée que vous avez en commun et non l’anglais.
Malgré l’impression de facilité que génère la prise d’alcool, il ne fait pourtant pas de miracle. L’alcool n’est pas une potion magique grâce à laquelle on deviendrait bilingue.

Si les bases ne sont pas là, l’anglais qui va en sortir risque fort de ressembler à une série d’onomatopées inintelligibles et à un charabia incompréhensible, avec un pseudo accent anglais risible.
Alors avant de se déclarer bilingue anglais sous l’emprise de l’alcool, peut-être est-il préférable de s’assurer de son niveau dans un cadre plus conventionnel et sérieux, comme dans une école linguistique ou une entreprise spécialisée en apprentissage des langues.

Chanter en yaourt

Le yaourt ne peut passer pour de l’anglais …

A deux pas de notre questionnement du jour, on trouve un anglais approximatif que les français désignent par l’anglais yaourt
Définition:
Imiter le phrasé anglophone mal articulé, en chantant librement sans réfléchir aux mots et à leurs significations.
Le Péril jeune (C. Klaplish) nous a rappelé cette expression qui décrit les chanteurs français des bals du samedi soir, qui déclament une bouillie d’onomatopées ressemblant à de l’anglais, « suite de yououou, niiiighhhtttt, one agaiaiainnn »  qui meublent une musique destinée à un public qui ne fait pas vraiment la différence avec les paroles originales des pièces musicales de toute façon.

De là à se sentir bilingue et effectuer des traductions , il y a un pas qu’on évitera de franchir .
On s’adressera plutôt à des professionnels

Solange te parle québécois

Les fans de Solange ont apprécié l’analyse qu’elle en fait sur la pratique de l’accent  québécois

elle prétend qu’elle retrouve plus aisément son accent lorsqu’elle a bu… Délectez-vous de cette Youtubeuse hors normes

CTC Traduction Montreal

About kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l'internet sur son site http://referencement-pme.ca/. Voici son profil Google
Il monte aussi des sites sous WordPress. 438 875 0503. Sa page google + est là
"L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle"... Paul Claudel