Statistiques de construction à Montréal

La construction à Montréal est un secteur source d’emploi mais c’est aussi un facteur du développement économique. Le domaine de la construction concerne les particuliers (maison, ensemble résidentiel, condominium) et les entreprises (locaux industriels, bureaux, commerces…). L’évolution de la construction est souvent révélatrice de la bonne santé d’une région. Au Qc, le suivi des chiffres chaque année donne lieu à des statistiques. Voici un tour d’horizon des chiffres…

La construction au Québec

Ce secteur lié au bâtiment tient une place centrale dans l’économie. En effet, de nombreux intervenants gravitent autour de cette activité. Cela concerne bien sûr la main d’œuvre sur les chantiers telle que

Mais sont également concernés,

les entrepreneur en constructions

De même, les secteurs sont variés allant de la construction résidentielle, commerciale, institutionnel et industrielle. Les travaux peuvent porter sur les immeubles, les routes, les écoles, les usines, les hôpitaux…

Le régime du travail particulier de la construction a donné lieu à la loi R-20. Depuis 1968, cette législation régit les relations, la gestion des travailleurs et la formation professionnelle. Elle sert de base aux négociations pour les conventions collectives. De même, elle est une référence pour les représentants des parties patronale et syndicale.

Les chiffres clés

Les chiffres concernant la construction au Québec montrent à quel point ce secteur est important. Avec pas moins de 45,4 milliards $ d’investissements en 2014, il représente 12 % du PIB. Il génère 255 600 postes par mois, soit 1 emploi sur 20, hors secteurs annexes.

Les statistiques dénombrent 157 703 salariés actifs et près de 25 700 employeurs. Ces chiffres se répartissent entre la construction résidentielle, commerciale, industrielle et la voirie.

Le secteur le plus important est l’institutionnel/commercial avec 100 568 salariés et 15 981 employeurs. Viennent ensuite le résidentiel, les travaux de génie civil et voirie et en dernier l’industriel.

La majorité des entreprises sont de petite taille: 83 % ont cinq salariés ou moins. Ce sont les grandes entreprises qui emploient le plus de personnel: elles représentent 80 % des salaires.

L’évolution selon les régions

Les statistiques sont très précises grâce à la CCQ (Commission de la Construction au Québec). Cette institution publie des rapports, des bulletins et des tableaux statistiques détaillés chaque année.

Les données portent sur différents critères et notamment sur 10 régions du Québec. Les chiffres sur plusieurs années permettent de comparer et suivre l’évolution du secteur.

Prenons région par région

Par exemple dans la région Grand Montréal, on peut constater des baisses dans différents domaines. Les heures travaillées par les constructeurs ont chuté et notamment dans l’industriel (-27.8 %).

Au Sud (Ile de Montréal), les chantiers de logements ont baissé de 30 % depuis 2006.

On observe le même phénomène à Montérégie et au Nord (Laval) dans des proportions moindres

En conclusion

Quel que soit le secteur de la construction, c’est le Nord qui possède le plus grand nombre d’employeurs. La seule exception est pour la région de Montérégie notamment dans le secteur de l’industriel.

Références des chifres

Autres chiffres utilisables    voir intro page 1, 2 et 3 puis page 17 page 22 et 23  et page 37

 

About kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l'internet sur son site http://referencement-pme.ca/. Voici son profil Google
Il monte aussi des sites sous WordPress. 438 875 0503. Sa page google + est là
"L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle"... Paul Claudel